AccueilAccueil  PortailPortail  SiteSite  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 6 Jan - 20:47

Poudlard était à present perpetuellement recouvert de neige, mais le paysage enchanteur ne parvenait pas à faire oublier à ses habitants les tristes évenements. Plusieurs élèves avaient étés retrouvés morts, assasinés dans de terribles conditions.
Et rien ne permettait de determiner qui des vampires ou des lycans étaient responsables de ces décés.

Les flocons tombaient sans s'arréter ce jour là. L'on ne pouvait plus traverser le parc sans enfoncer profondéments ses chevilles dans la poudreuse. Le lac à présent gelé, acceuillait les rares étudiants venues braver froid et tempêtes pour se changer les idées.

C'est entre autre pour faire celà que Willow avait quittée la chaleur douillette de ses appartements et de sa salle de cours, pour chasser ses noirs pensées.
Mais ses pieds, loin de la conduire dans un endroit suciptible de lui procurer de la joie, l'emmenèrent devant une stèle. Un monument au mort pour être plus précis. La rouquine ne connaissait que trop bien ce lieu, elle s'y était regulièrement rendue durant ses deux dernières années d'études.

Et voilà que près de 4 ans après, elle était de retour. Le chateau lui avait manquée durant ses deux année d'exil, tandis qu'elle parcourait le vaste monde. Oui, cet edificice massif et monumentale lui avait manqué, mais bien moins - Hélas- que ses amis.

Lana Illustow, son sourire et ses yeux plein de malice.
Colin Crivey, l'appareil photo à la main, l'amour brillant dans ses prunelles.
Mary Farmer, la douceur et la gentilesse incarnée...

Lana, son regard vide, sa bouche légerement ouverte trahissant sa surprise.
Colin, semblant dormir, appuyé sur l'épaule de son petit frère.
Mary, étendue sur le sol dans une mare de sang, ses cheveux étalés autour de son visage étrangement serain.

Willow n'avait pas besoin de regardée la stèle, elle savait où avait été gravé chaque nom, elle l'avait dejà tant contemplée auparevant. La métamorphomage se rapellait aussi de la phrase annotée sous les noms des tués : For a better world- Pour un monde meilleur.

La jeune enseignante ne voyait pas la pierre noire. Elle ne voyait que ses sentiments confus à l'égard d'Allen, son angoisse pour le futur incertain et l'espoir qui brulaient au fond de son coeur et faisaient luir ses yeux comme des saphirs.
Une bourassque glacial libéra ses cheveux qui volèrent autour de son visage pâle. Tout douçement, une larme unique et cristalline roula de sous une de ses paupières closes.
Elle glissa lentement sur sa joue, laissant une trace brillante et sinueuse sur son visage. Surfant sur l'opaline, la goutte s'écrasa finalement sur ses lêvres fines et rosée, pour ne plus en bouger.

- Dans chaque larmes s'attarde un espoir, n'est-ce pas Lana ? murmura résolument Willow.

Le vent agita ses cheveux roux et elle resta là, les yeux fermés devant la stèle commémorative des morts au combat, une larme unique comme preuve de sa douleur.

Sous la neige : Une rousse, une stèle, une larme.

Peut être quelqu'un viendrait-il lui offrir un peu de joie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Necro Septimus
2ème année
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 25
Baguette : 26.5, bois d'olivier,essence magique de pitiponk
Age du personnage : 11 ans
Date d'inscription : 02/01/2010

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : aucun
♦ Camp ♦ : Indécis
♦ Particularités ♦ : /

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 6 Jan - 22:29

(je ne sais pas si c'est sérieux qu'un élève de première année aille participer à un rp aussi triste envers un professeur...mais je crois que cela sera intéressant)

Necro était dans le froid ambiant se gelant les véracrasses, il fallait être honnête.
*Pourquoi j'ai eu l'idée d'écouter cette statue au doux nom de " démence" pour m'indiquer un passage secret m'amenant vers un paysage féérique. Bon la neige c'est joli..je dis pas..mais qu'est ce qu'on ce les gèles.*

Marchant vers le château après s'être énervé sur la statue refusant le passage dans l'autre sens pour raison de soi disant décalage horaire ,voulant par cette simple phrase essayer de faire comprendre à notre jeune ami qu'il n'était qu'un pauvre idiot, il entendit une femme murmurer des paroles mélancolique et se dit qu'il était tomber sur un drôle de château.

* ma grand mère regardait ce genre d'émission...comment sa s'appelle encore??!! enfin bon...je vais comment c'est à croire qu'on essaie de me rendre sympa....c'est un professeur aussi, je dois l'être*

S'approchant du professeur faisant le plus de bruit possible voulant ainsi indiquer sa présence, il lui dit d'une voix neutre dénué d'émotions.

" Des paroles aussi triste ne devrais pas sortir de la bouche d'une personne aussi ravissante"


Regardant le professeur dans les yeux pendant un certains moments il décida de partir,mais fut interrompu dans sa marche par la réponse de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 6 Jan - 23:10

Willow se tourna avec une lenteur peu commune vers la personne qui s'était adréssée à elle.
D'accord, ce jour là elle était malheureuse, ce n'était pas une raison pour laisser en plan les gens qui tentait d'engager une conversation.
Elle posa ses yeux couleur de ciel vers le jeune garçon qui la regardait.

Elle le reconnue sans mal, puisque il s'agissait d'un de ses élèves. Elle tenta de sourire mais celui ci ne devint qu'une grimace. Elle se sentait partagé entre colère et gratitude.
Colère parce qu'elle avait tout fait pour ne pas se laisser aller à ses sentiments et surtout parce qu'elle s'était promis de ne plus pleurer depuis la mort de Lana et de ses amis. Etre surprise ainsi la boulversa un instant.
Gratitude car il avait suffi que ce petit Poufsouffle s'approche d'elle et elle avait sentie une nouvelle chaleur l'envahir.

Elle regarda l'enfant qui commençait à partir avant de, tardivement, réagir.

-Je vous remercie, Monsieur Septimus. Mais la tristesse est necessaire.
Plus profondément la tristesse creusera notre coeur et plus nous serons apte à éprouver de la joie.
Au fait, si vous voulez convaincre la statue de vous laissez passer dite lui qu'elle doit un gage à Willy. Elle comprendra.

Le premier année lui lança un regard ahuri signifiant clairement " Comment savez vous ?" Mais Willow n'était pas d'humeur à répondre. Aussi sa voix s'éleva t-elle à nouveau. Elle n'avait evidemment pas fait attention au compliment.

- Rentrez au chateau Mr Septimus, vous pourriez attraper froid ou pire encore.

Sans un mot de plus, la rouquine se détourna et repris sa contemplation silencieuse de la stèle. Sa larme avait rouler et s'était nichée au creu de son cou gracile protégée par l'écharpe aux couleurs de sa maison.

Elle entendit les pas de son élève tandis que celui-ci s'éloigné en direction du chateau. Une lueur fugace s'était allumée dans le regard de Willow quand elle avait discusté de manière brève avec le garcon.
Willow aurait voulue qu'Allen se trouva dans le coin et qu'il discute ensemble.
Quand elle était avec l'auror, la métamorphomage oubliait le reste et elle retrouvée un peu de bonheur.
Mais son "ami" était cloué sur un lit de l'infirmerie, et elle ne pouvait exiger de lui qu'il soit là dans un moment pareil. Surtout qu'il était grièvement bléssée et avait sans doute mieux à faire que de s'encombrer d'un boulet comme elle dans une telle situation.

Sentant que la crise d'hystérie et de stress ne tarderait pas si elle ne se calmait pas immédiatement, elle respira profondément, les yeux à nouveau fermés mais les sens en alerte.
Il lui sembla entendre à nouveau des pas et elle se tendit, prête à l'action.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Allen Kindon
~*Prof de DFCM*~
~*Prof de DFCM*~
avatar

Nombre de messages : 159
Groupe : Auror et Professeur
Baguette : 24.6cm, bois d'ébène, crin de centaure, souple.
Age du personnage : 23 ans
Date d'inscription : 09/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Pyro, un phénix
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : /

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 6 Jan - 23:47

[ HRP : Je peux me joindre à vous ? Si non, faites le moi savoir et j'enlèverai mon post ]

Quel ennui ! Voilà deux jours que son bras avait disparu et Allen commençait sérieusement à s'ennuyer. Les gens ne venaient plus le voir mais c'était mieux ainsi, il avait envie de rester un peu seul, rongé par un désespoir sans source véritable. Il était debout, à une fenêtre de l'infirmerie vide pour contempler le paysage. La neige tombait sans relâche au dehors et le manteau blanc de la Terre ne cessait d'augmenter jour après jour.

Il fallait qu'il se dégourdisse les jambes ! L'infirmière n'était pas là, suite à un accident durant un cours, d'après ce que l'Auror avait compris. C'était donc le moment de s'enfuir un instant pour revoir de près ce paysage de conte, pour sentir la neige s'écraser sous ses pas et les flocons se poser violemment sur son visage. Il n'avait jamais remarquer à quel point le mauvais temps pouvait tant manquer lorsque l'on reste enfermé dans une salle plusieurs jours, avec pour seules occupations un tarot divinatoire et un phénix à qui on parle sans succès de réponse.

Le jeune homme aux cheveux blancs prit alors son manteau et sa cape blanche à fourrure. Il mit tout ça en prenant soin de protéger son moignon cerné de bandages. Il essaya en vain de mettre un gant, mais c'était chose difficile de mettre un gant à une main lorsque cette main doit aussi être utiliser pour mettre le gant. Il mit alors la capuche de sa cape, une large capuche qui tombait jusqu'au dessus de ses yeux d'émeraudes.. Il mit ensuite son masque et sortit de l'infirmerie.

Les couloirs étaient pratiquement vide et l'homme tout de blanc se faisait le plus discret possible. Quel bonheur de se promener ! Enfin il arriva devant les Grandes portes, il s'assura que son bras absent était bien caché par la cape et mit sa main dans sa poche. Le vent soufflait doucement mais la neige était quelque peu violente. Sur son passage, les élèves le regardaient, intrigués, mais il s'en fichait. Il se dirigeait vers sa cabane pour y prendre ses livres cachés de sa magie étrange.

Dans la parc, il croisa un élève de première année qui revenait de la stèle commémorative. Cet édifice était sur le chemin de son logis, à quelques pas près. Arrivé vers l'endroit, il s'arrêta pour réfléchir. Ses amis décédés durant sa scolarité y avaient leurs noms inscrits et l'Auror prit l'initiative de leur rendre un petit hommage en allant "prier" devant la stèle. Il fit donc demi-tour et contourna les arbres pour accéder au lieu.

Mais dès que la stèle fut dans son champ de vision, il s'arrêta net et se cacha derrière les arbres. Son coeur et son estomac avaient fait un bond extraordinaire, car le lieu était déjà occupé. Occupé par une longue chevelure rousse. Allen respira lentement pour calmer cette montée de stress avant de décider de la rejoindre, comme un parfait idiot. Ses pas n'étaient pas assez discrets pour ne pas être repérés, mais Willow ne bougeait pas. Arrivé derrière elle, il s'autorisa à prononcer quelques mots.


- Vous allez congeler sur place si vous restez comme ceci trop longtemps.

* IDIOT ! *


C'était vraiment stupide de dire une chose pareil. L'humour d'Allen se retournait souvent contre lui, et là ça allait probablement être le cas. Aucune personne se réfugiant seul ici n'avait le moral à rire, c'était évident.

- Désolé... C'était idiot de vous déranger pour dire une telle bêtise.

Il fit alors demi-tour pour partir, espérant tout de même une réponse de son amie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Jeu 7 Jan - 0:37

[HRP: C'est parfait, je suis très heureuse que tu te joigne à nous]


- Vous allez congelez sur place si vous restez comme ceci trop longtemps.

Lorsqu'elle reconnut la voix et identifia la personne à qui elle appartenait le coeur de Willow s'arreta de battre et et ses muscles se détendirent aussitôt. Ayant encore un peu de mal à y croire, elle essaya de reprendre contenance.
Que penserait Allen, s'il savez qu'elle s'était laissé aller ?
Au demeurant, elle n'était pas vraiment d'humeur à rire, mais la remarque de l'auror, à défaut de provoquer son hilarité, la fit revenir à la réalité.

Rouvrant les yeux, elle se decida à faire face malgrès la mine peu joyeuse qu'elle arborait en cette heure. Elle se retourna enfin, juste pour entendre l'homme aux cheveux blancs se déprecier.
Elle le coupa dans sa fuite, en le contournant à une vitesse dont elle ne se serait pas soupsonnée capable.

- Bonjour Allen. Tu..Vous ne me dérangeait pas, au contraire, je pensais à vous tout à l'heure. Comment vous portez vous ?

Elle tenta à nouveau un sourire mais rata lamentablement. Question inutile et déplacé. Bravo Willow ! Bien joué !
Malgrès que son coeur fut encore sérré d'angoisse, il lui semblait tout à coup que le monde s'était éclairé, d'un coup elle comprenait en quoi le paysage avait des allures de cartes postales. Tout devenait soudainement limpide. Elle se sentait (un tout petit peu) mieu.
Celà ne l'empêcha pas de se maudire mentalement, elle attendait toujours avec une grande impatience ses rencontres avec Allen et quand celles-ci arrivait elle se débrouillait pour passer pour une parfaite idiote.

Exellent boulot ! Elle n'avait décidément rien d'un rayon de soleil !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Allen Kindon
~*Prof de DFCM*~
~*Prof de DFCM*~
avatar

Nombre de messages : 159
Groupe : Auror et Professeur
Baguette : 24.6cm, bois d'ébène, crin de centaure, souple.
Age du personnage : 23 ans
Date d'inscription : 09/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Pyro, un phénix
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : /

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Sam 9 Jan - 21:50

Voir Willow avait illuminé Allen, mais l'air si triste de la jeune femme l'avait rapidement ramené sur Terre. Il ne savait pas quoi dire, car réconforter les gens étaient de loin ce qu'il savait faire le moins bien. De plus, il se sentait affreusement gêné d'interrompre cette méditation. Il esquissa un sourire mais ne parvint qu'à dessiner un rictus misérable, il accuserait le froid si la remarque lui était faite.

- Je vais fort bien. Je me suis éclipsé de l'infirmerie pour me dégourdir les jambes. Je maudissais la neige mais maintenant, je suis comblé à la vue d'une telle merveille. Que faites-vous ici ?

Quelle question mal placée ! Ce n'est pas le genre de chose que l'on demande à une personne ayant visiblement pleurée devant un monument édifié à la gloire des défunts. L'Auror essaya de se rattraper rapidement.

- Enfin... excusez... excuses mon impolitesse. Vous... Tu as l'air tellement mélancolique que j'en suis mal à l'aise.

Il fallait jouer la franchise, son amie n'allait sûrement pas prendre cette réflexion mal et ce n'était pas le but d'un tel dire d'offenser quelqu'un. Sans attendre une réaction, il enleva son gant et prit la main de la jeune femme. Chose faite, il l'entraina devant la stèle et continua à parler. Le silence était trop sombre pour pouvoir s'installer ici.

- Les trois premiers noms gravés tout à gauche sont trois de mes amis. Ils ont été tué il y a cinq ans, pendant la bataille entrainant la chute de Voldemort.

Il essayait de dire tout cela de la voix la plus neutre qu'il puisse adopter, mais en vain. Des larmes envahissaient ses yeux et il s'obligea donc à ne pas tourner le regard vers Willow.

- Je n'avais encore jamais eu l'occasion de venir leur rendre une petite visite. Je descendais à ma cabane et j'ai eu comme une intuition, j'ai su que je devais venir. Mais je n'aurais pas du, je t'ai interrompu.

Il continuait à dire cela sans lâcher la main de son amie. La douceur de sa peau le réconfortait et pour rien au monde il n'aurait souhaité la lâcher. C'était étrange un tel sentiment, étrange, perturbant et un peu terrifiant. Mais il ne devait pas en faire part, il devait le garder pour lui le temps qu'il s'estompe.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Dim 10 Jan - 20:38

Le coeur de Willow qui avait finalement retrouvé un rythme normale après la première intervention d'Allen avait battus des records quand l'auror lui avait prit la main.

Elle eu l'impression qu'une tornade dévastée son esprit, l'empêchant de réflechir et d'agir correctement. Pourtant elle laissa sa main dans celle d'Allen.
Elle fut soulagé d'apprendre qu'il se sentait mieux, même si une horreur indisible s'emparait de son coeur chaque fois qu'elle voyait, ou plutôt ne voyait pas le bras de l'auror.

Willow sentit également son coeur se serrer quand le jeune homme lui fit part de la morts de ses amis. Elle leva lentement ses yeux saphir vers lui pour croiser l'émeuraude de son regard. Enfin, la métamorphomage se décida à parler. Et sa voix s'éleva dans le silence :

- Détrompez vous Allen. Vous voir me fait très plaisir et vous avez bien fait de m'interrompre. Ruminer des regrets comme je le faisait ne servait à rien et j'allait finir encore plus démoralisé qu'à mon arrivée.

L'ex Gryffondor fixa la stelle, rompant le contact visuel qu'elle avait instauré avec l'auror. C'était peut-être mieux ainsi. Si Willow avait toujours su cerner les gens, elle ne doutait pas que ses yeux réveleraient plus de choses que ce qu'elle désirait.

- Moi aussi je suis allée me battre ce jour là. Avec mes amies nous faisions partis des résistants que menait Neville Longdubat. Quand...Quand Voldemort à attaqué l'école, nous n'avons pas hésité.
Pas un seule d'entre nous n'était majeur, mais nous pensions naivement que rien ne pourrait nous arriver tant que nous étions ensemble. Et certains de mes amis ont également perdu la vie durant les combats.

Les mots de Willow moururent et elle cessa de parler, les souvenirs envahissant son esprit. Elle les chassa d'un coup et profita de l'instant, sa main dans celle d'Allen et le silence autour d'eux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Allen Kindon
~*Prof de DFCM*~
~*Prof de DFCM*~
avatar

Nombre de messages : 159
Groupe : Auror et Professeur
Baguette : 24.6cm, bois d'ébène, crin de centaure, souple.
Age du personnage : 23 ans
Date d'inscription : 09/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Pyro, un phénix
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : /

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Dim 10 Jan - 21:05

L'Auror était très heureux de savoir que sa venue constituait un plaisir pour la jeune femme. Mais l'anecdote de Willow l'attristait beaucoup. Il savait ce que c'était que de perdre quelqu'un à un jeune âge, enfin bien que sa soeur ne soit pas morte mais condamnée à finir sa vie à Sainte-Mangouste. Il aimerait allé la voir, lui parler, l'embrasser, mais il ne pouvait pas. La voir dans cet état de folie le rendait tellement mal qu'il songeait à mourir, rongé par la culpabilité. Et puis, à quoi bon parler à quelqu'un qui ne nous reconnait même pas ?
Il serra un peu plus sa main sur celle de Willow et retenait de plus en plus les larmes qui s'agglutinaient à ses yeux.

Le vent soufflait paisiblement, faisant virevolter les cheveux blancs de l'Auror ainsi que sa cape décharnée. Voilà donc la vision qui s'offrait à quiconque arriverait ici : le Clown de Dieu, aussi blanc que la neige l'entourant, la Femme de Feu, à la chevelure flamboyante, main dans la main, une stèle de pierre, des larmes masquées tant bien que mal.

Le regard de la sorcière était si expressif qu'Allen avait l'air d'avoir plongé dans l'océan quand il la regardait. Il ne savait pas quoi dire, il ne savait pas quoi faire.


Comme tu as pu le constater, je fais des efforts pour te tutoyer, alors je t'en prie fait de même ! Je ne peux pas me résigner à me sentir respecté ou supérieur.

Il fit mine de recevoir un flocon de neige dans l'oeil pour défaire sa main de celle de Willow et enlever toutes ces larmes qui emplissaient ses pupilles. Il respira un grand coup pour montrer qu'il avait repris le contrôle de ses émotions et retendit sa main vers Willow, qui n'avait toujours pas l'air bien réconfortée.

Puis-je t'inviter à venir boire quelque chose chez moi ? Nous y serons mieux que debout dans le froid. Et puis... tu pourras me parler un peu plus de toi, car au fond je ne sais pas grand chose. Evidemment ce n'est pas une obligation et tu as tout le loisir de décliner une des propositions que je viens de te faire, je n'en serais pas offensé, je resterai compréhensif.

Il avait sorti cette tirade à une vitesse impressionnante, mais il savait qu'il avait articulé assez distinctement pour que son amie comprennent chaque mot. Alors il attendit une réponse, la main tendit, un sourire charmeur sur le visage.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 20 Jan - 19:49

Sans reflechir, Willow saisit la main d'Allen. Bien sur qu'elle serait heureuse de boire quelquechose en sa compagnie. Même lire des bouquins de potions particulièrement ennuyeux et poussiéreux s'il le désirait et si celà lui permettait d'être là simplement à coté de lui.

Elle sourie, le premier vrai sourire qui vint à ses lêvres, elle lui en fit cadeau. C'était un présent bien maladroit, mais c'est tout ce qu'elle possédait en cet instant.

Le vent agitait leurs chevelures disparates et l'ex Gryffondor songea que si Colin avait était encore en vie il n'aurait pas manquer de saluer le moment en prenant une photographie.

" Si Colin était de ce monde, ce moment n'aurait sans doute pas lieux d'être ! Idiote. " Se morigéna mentalement la rouquine, un peu à coté de ses pompes depuis le début de la matinée.

Finalement elle se décida à répondre à l'aurore qui semblait s'inquiéter de ce qu'elle allait lui dire. Son coté joueur lui aurait sans doute dit de faire semblant de refuser. Juste pour voir ce que decliner l'offre ferait au jeune homme, son expression ne manquant pas de déclencher son hilarité.

Mais son coeur comme sa raison firent que d'autre mots franchirent la barrières de ses lêvre si fines :

- J'accepte. Je serais ravie de vous...De t'accompagner et de passer un moment avec toi. Se rattrapa t-elle au dernier moment songeant à la demande d'Allen.

- Mais je ne vois pas ce que je pourrais te raconter. Ma vie n'est pas très interessante. Montre moi le chemin, je te suis.

Ajouta elle l'air un peu ailleur. Comme si un voile blanc avait été déposé sur ses yeux bleus. Elle promena une dernière fois son regard autour d'elle, laissant ses prunelle se fixer un instant sur la tombe blanche et la stèle commémorative, puis la main dans celle de l'aurore, elle chemina avec lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Allen Kindon
~*Prof de DFCM*~
~*Prof de DFCM*~
avatar

Nombre de messages : 159
Groupe : Auror et Professeur
Baguette : 24.6cm, bois d'ébène, crin de centaure, souple.
Age du personnage : 23 ans
Date d'inscription : 09/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Pyro, un phénix
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : /

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 20 Jan - 21:21

Le sorcier fut pris par surprise en sentant sa main prise dans la douceur de celle de sa collègue aussi rapidement, mais il en était totalement ravis. Son bonheur fut comblé lorsque fut dessiné sur ce visage parsemé de tâches un magnifique sourire, chaleureux et sincère. Il sourit à son tour en entendant la réponse de Willow qui s'était enfin décidée à le tutoyer.

Ils avancèrent donc dans la neige, main dans la main, un sourire niais qui semblait ne pas vouloir disparaitre sur le visage du jeune homme aux cheveux blancs, où même les flocons qui tombaient doucement semblaient gris sur cette tignasse. Ils marchèrent ainsi plusieurs minutes, passant devant la cabane du garde-chasse, les arbres de la forêt interdite se rapprochant au fur et à mesure de leurs pas.

Enfin ils arrivèrent devant la modeste cabane de l'Auror et il fit attendre son amie quelques secondes seule dehors tandis qu'il entrait. En effet, cela faisait plusieurs jours qu'il n'était pas venu et ce n'était pas son phénix qui allait ranger et faire le ménage. D'un coup de baguette, la demeure fut impeccable et très présentable. Elle n'avait rien à voir avec celle du garde-chasse qui était plutôt misérable. Celle-ci était chaleureuse, accueillante et construite de trois pièces.

Il invita alors la jeune sorcière à entrer à son tour, le visage rouge car il avait peur des impressions. Un nouveau coup de baguette magique et la porte se referma derrière Willow. L'auror désigna une chaise de sa main pour inciter la dame à s'installer.

Que désires-tu ? J'ai de tout et n'importe quoi, demanda-t-il du ton le plus accueillant qu'il pouvait, tandis qu'il mettait de l'eau sur le feu de la cheminée, perpétuellement allumée.

Au dessus de cette cheminée se dressaient plusieurs étagères remplies de livres, grimoires et autres ouvrages, comme la poésie moldue ou des contes. On pouvait notamment lire comme titres "Magie maya et formes ancestrales de la sorcellerie" ou encore "Sortilèges et mythologie grecque". A certains endroits, des livres manquaient car Yoite les avait emmener à l'infirmerie sous la demande d'Allen.

Après être servis en boisson, Allen s'assit en face de Willow qui semblait bien silencieuse. Le silence le troublait depuis longtemps, et quand il était chez lui, il avait l'habitude de prendre la parole, même si ses dires étaient inintéressants.

C'est assez modeste comme endroit mais j'y suis tranquille. Le jour où je me suis installé... j'ai voulu allumer la cheminée mais je me suis trompé de sort, et depuis les flammes refusent de s'éteindre. Encore une preuve de ma maladresse.

Il tripotait sa tasse de thé, qu'il ne lâchait pas des yeux, avec anxiété. Il fallait toujours qu'il dise des choses qui le rendraient ridicule. Enfin, il essayait de se convaincre que sa bêtise était son charme, sans grand succès. Il était pourtant si heureux que la femme qui l'obsédait tant avait accepté son invitation, mais le malaise était constamment présent avec cette chevelure de feu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Willow Sunrise
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
~*Prof de métamorphose et directrice de Gryffondor*~
avatar

Nombre de messages : 69
Groupe : Professeur
Age du personnage : 20 ans.
Date d'inscription : 21/11/2009

Grimoire Personnel
♦ Animal de compagnie ♦ : Un chiot- louvetau Hope
♦ Camp ♦ : Bien
♦ Particularités ♦ : Métamorphomage

MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   Mer 10 Fév - 16:51

Willow avait gardée le silence tout le temps qu'avait duré leurs traversée du parc, sa main dans celle d'Allen.
L'aurore avait de grandes mains et à ses cotés la rouquine se sentait toujours si petite.

Le vent fesait, voltiger ses mèches rouges et elle songea qu'elle aurait une fois de plus l'air parfaitement negliger alors qu'elle accompagnait Allen. En effet les autres fois, elle s'était souvent trouvé en retard et s'était mise à courire.
C'est avec soulagement qu'elle vit apparaitre la cabane de son "élève", lasse du silence qui s'était propagé entre eux.
Quand ils furent parvenues à la maisonné Allen lui ouvrit la porte et l'invita à entrer.

Avec un sourire Willow pénétra dans la maison de l'aurore.
Elle écouta les paroles de son ami, le morale déjà en meilleure forme. Elle enleva cape, echarpe et manteau désormais inutile vu la température ambiante.
Sentant que son ami était stréssée, elle prit rapidement place et demanda un peu timidement quand celui-ci l'invita à commander :

- Tu aurais une tisane au citron, s'il te plait ?

Puis supportant décidément mal le silence, qui lui avait pourtant tantôt tenue si longtemps compagnie, elle déclara un peu revigoré par la precence d'Allen et la chaleur de la pièce :

- C'est vraiment charmant ici. Merci pour l'invitation.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Métamorphomage, encore plus de visages à aimer...

Dans chaque larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la neige : une rousse, une stèle, une larme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~* Soyez les bienvenus à Poudlard *~ :: ♦ Extérieurs ♦ :: ♦ Parc ♦-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit